St-Alphonse
facebook

Toponymie

Saint-Alphonse-Rodriguez 

D'où vient le nom de Saint-Alphonse-Rodriguez? Dès l'origine, la paroisse est mise sous le patronage du Bienheureux Alphonse Rodriguez. Après sa canonisation en 1888, le nom de Saint-Alphonse-Rodriguez apparaît dans les registres officiels.

Mais qui est saint Alphonse Rodriguez? Né à Ségovie, en Espagne, vers 1530, il étudie pendant quelque temps au Collège des Jésuites d'Alcola. À la mort de son père, Jacques Rodriguez, il prend en charge le commerce de drap. Il se marie en 1557, a deux fils et une fille.

Son commerce périclite. De plus, il perd sa mère, sa femme et ses enfants. Alonso Rodriguez (son véritable nom est Alonso et non Alfonso) se retrouve seul. Il entre dans la Compagnie de Jésus pour devenir jésuite à Valence, le 31 janvier 1571. On l'envoie, le 10 août de la même année, au collège de Montession à Palma de Majorque. Il y passe 46 ans comme portier. À l'aube du 31 octobre 1617, il meurt. Ses écrits ascétiques et mystiques sont conservés au Musée du Saint. Il est canonisé en 1888 par Léon XIII.

Partout, il est fait mention de Saint-Alphonse-Rodriguez et non de Saint-Alphonse-DE-Rodriguez. Il y a plusieurs hypothèses quant à l'apparition du DE: une particule ajoutée au nom du saint, un endroit que l'on désigne sous le nom de DE RODRIGUEZ (comme Sainte-Émilie-de-l'Énergie). On peut même penser à une déformation du toponyme par le langage courant.

Encore aujourd'hui, on entend souvent dire Saint-Alphonse-de-Rodriguez, qu'on associe sans doute à l'habitude des toponymes régionaux comprenant un DE: Saint-Ambroise-de-Kildare, Saint-Jean-de-Matha.

"Corcoran" - Lieu-dit du lac des Français qui rappelle l’esprit d’entreprise du premier secrétaire de la municipalité et de la commission scolaire, Luke Corcoran. Un chemin porte aussi son nom.

"Riche-en-Bois" - Lieu-dit très évocateur des ressources du milieu, au nord du lac Cloutier.

Moule-à-biscuit - Hydronyme (nom de cours d’eau) qui désigne une marmite ou un remou au pied d’une cascade qui forme de petits capuchons d’écume. Le "moule-à-biscuit" de Saint-Alphonse-Rodriguez, peut être confondu aujourd’hui avec la section de cours d’eau nommée "Eau-vive". L’image du moule-à-biscuit est très bien décrite dans une chanson de Jean-Claude Mirandette (de Saint-Zénon) qui raconte celui de la rivière Noire.

Le promontoire - Toponyme relatif au monticule où l’on a érigé une croix pour clore la première retraite paroissial. "Ce monument de la piété des habitants du Bienheureux Alphonse couronne le sommet d’une colline qui domine les environs d’où l’œil découvre dans le lointain les doubles flèches de l’église de L’Assomption, et quelques lieues plus au sud, la majestueuse montagne de Saint-Hilaire." (Tiré: "Centenaire de la paroisse de Saint-Alphonse-Rodriguez 1842-1942")

Lac Pierre - Anciennement le lac Saint-Joseph, tel que désigné par Mgr Bourget le 7 juillet 1861. La petite île charmante de ce lac a été baptisée, "L’Immaculée Conception" par la même occasion. Mgr Bourget y a aussi planté une croix souhaitant y ériger une chapelle: Notre-Dame-des-Colons. L’île s’est aussi appelée l’île "Thériault". On l’appelle aujourd’hui, l’île Louise.

Sources:
HÉTU, Dominique, Carmen LEFEBVRE. Si j'ai bonne souvenance, Saint-Alphonse Rodriguez, Québec, Éditions Odile Germain inc., 1987, 228 p.
MORISSONNEAU, Christian, et autres. Guide de Lanaudière, Culture, histoire et tourisme, Éditeur Le Citoyen, 1985, 328 p.

© 2007-2018, Municipalité de Saint-Alphonse-Rodriguez. Tous droits réservés. | Plan du site | Kiwigraphik | NeXion