fbpx
Municipalité Saint-Alphonse-Rodriguez

Au coeur de la Matawinie

A A
Facebook
AccueilArticlesConseil de prévention - Le ramonage

Conseil de prévention - Le ramonage

26 août 2020

Plus de 1 100 feux de cheminée surviennent en moyenne chaque année au Québec. Ils représentent une source potentielle d’incendie de bâtiment qui pourrait causer d’importantes pertes matérielles et humaines. Par conséquent, il est important de confier l’installation d’un nouvel appareil de chauffage à un professionnel du domaine. Il faut également s’assurer d’un entretien régulier de l’appareil et de ses composantes.

Qu’est-ce que le créosote?

La créosote est un dépôt formé par la fumée résultant d’une combustion incomplète ou d’une mauvaise combustion du bois. Elle s’agrippe aux parois de la cheminée et est très inflammable. Seul un ramoneur professionnel peut l’éliminer efficacement.

Ne vous fiez pas uniquement aux bûches ou aux additifs de ramonage (chimique), puisque ces produits n’éliminent que partiellement les dépôts de créosote.

Comment prévenir la formation de la créosote?

Il est impossible d’empêcher complètement la formation de créosote lorsqu’on brûle du bois. Cependant, il est possible de limiter sa formation en adoptant ces quelques bonnes habitudes:

  • Débuter votre attisée par des flammes ardentes (chaleur vive);
  • Brûler du bois sec;
  • Utiliser des bûches de petite taille. Elles brûleront plus proprement, formant ainsi moins de créosote.

Pourquoi ramoner?

Le ramonage contribue à prévenir les incendies. Il permet aussi:

  • De prévenir les intoxications au monoxyde de carbone en permettant une meilleure évacuation de la fumée et des gaz toxiques ou nocifs;
  • D’éliminer la suie et les dépôts inflammables (créosote) qui se sont accumulés dans la cheminée;
  • D’optimiser l’efficacité de l’appareil de chauffage et de permettre une économie de combustible;
  • Au professionnel du ramonage de déceler la présence de bris ou de détérioration du système de chauffage et de ses composantes.

Il est conseillé de faire ramoner la cheminée au moins une fois par année, soit au printemps ou à l’automne. Un ramonage est aussi recommandé sur une base régulière selon la qualité et la quantité du bois brûlé.

Un bon ramonage

Afin de procéder efficacement au ramonage, le professionnel devra intervenir autant à l’intérieur qu’à l’extérieur du bâtiment. Il effectuera, entre autres, les tâches suivantes:

  • Brosser la cheminée vigoureusement avec une brosse de grandeur adéquate;
  • Vérifier l’état du système de chauffage en entier, nettoyer chacune de ses composantes, procéder à l’ajustement des pièces et vous faire part de tout bris ou anomalie;
  • Vérifier les distances de dégagement autour de l’appareil ainsi que son installation générale.

Méfiez-vous d’un ramonage partiel qui n’inclut que le passage d’une brosse dans le conduit de la cheminée. Des interventions à l’intérieur du bâtiment devraient aussi être effectuées par un ramoneur professionnel et les résidus du ramonage devraient être retirés par celui-ci.

Source: Ministère de la Sécurité publique